J7 - 24 juillet - Korzok => Kyangdam
Il a plu une bonne partie de la nuit.
6h00 : il pleut.
6h15 : il ne pleut plus. Petit déjeuner.
7h00 : pliage des tentes.....il pleut très fort. Vite, tout sous la tente.
7h45 : il ne pleut plus, on s'y remet.
8h15 : départ pour le bout du lac.
Long cheminement qui semble sans fin, fait de montées et descentes.
Au dessus de nous le temps est couvert, les sommets sont chapeautés. Le lac est plat, sans une ride, gris. Au Nord,derrière nous, un beau nuage noir surplombe Korzok et un voile laiteux laisse penser qu'il doit y tomber des cordes.

   IMG_0410 

                                                          

Au Sud, le Spiti est dans la crasse.

IMG_0407
au loin le Spiti*

Nous ne rencontrons personne. Notre équipe est devant nous, à 10 ou 15 minutes.
Heureusement, quelques oiseaux passent : pigeons, mouettes(je n'entends pourtant pas la mer), oies, canards, moineaux.
Puis profitant d'un rayon de soleil, nous faisons baignade, pour moi, et trempette, pour Martine, dans le lac. Frais, pas trop. Mais ça fait un bien fou.
Arrivée à kyangdam(4550) vers 14h30. Ca ne rigole plus, le vent est violent, la tente a des envies de voyage mais on y arrive.

IMG_0416
au loin, à droite des tentes,  le Chamser*

L'endroit, désert ce jour là, n'est pas très propre. Il est beaucoup fréquenté par l'armée et les réfugiés thibetains.
Le cook se fend d'un superbe beignet pour le thé.

IMG_0413

Dénivellée +220 m; - 165 m / distance 21 km / 6h20

J8 - 25 juillet - Kyangdam =>Uli
Il a plu très très fort toute la nuit(Je n'étais pas tranquille d'être si près du torrent. En fait, vu la configuration du lieu, il y a très peu de chance d'être victime d'un débordement). La pluie s'arrête au lever du jour.
Départ vers 8h00. Attention, la carte Olizane est fausse.L'itinéraire indiqué vers Dungri mène à des bras morts du lac infranchissables(voir googleearth). L'endroit est tellement plat qu'on croit voir loin et en fait une petite bosse de 1 mètre peut empêcher de voir la difficulté suivante.

kyangdam_2
plaine Sud Tso Moriri*

Nous avons erré pendant 1h30, notre guide ayant omis de nous signaler la chose alors qu'il était au courant. Bref, pour traverser, au départ de Kyangdam, c'est plein Sud Est(traversée du torrent au point GPS 0815389/3630256). Il faut viser le mur de pierres le plus à droite que l'on voit de très loin. Ensuite, le col est facile, un bon sentier y mène, soutenu sur la fin(4990 - GPS 0817847/3631769).

IMG_0427

Devant nous, de beaux sommets saupoudrés de neige. J'essaye d'évaluer l'altitude et la quantité de neige car je pense au passage du Sumdo la qui nous attend pour dans quelques jours.

IMG_lungser_kangri
Kiangs et Lungser*

IMG_kiang
Kiangs*

Longue descente sur Uli accompagnés par des kiangs qui doivent se demander ce que nous faisons là. Nous descendons tout droit dans d'immenses vallonements. Ca à de la gueule, avec au loin le ciel d'un noir d'encre alors que nous sommes au soleil. Mais ne croyez pas au beau temps, il y a juste un gros trou dans les nuages au dessus de notre tête.

IMG_Uti

A Uli(4600 env.), beau pâturage, mais complètement désert. Pas un Yack. Nous installons le camp un peu plus à l'aval que le Uli de la carte. Quelques maisons, beaucoup d'emplacement de tentes de bergers.

IMG_uti_8
emplacement d'une tente de bergers
(sans la tente !)

Le temps ne s'arrange pas vraiement.

IMG_uti_2

IMG_0474

IMG_uti_lungser

A chaque fois que les sommets se découvrent ils sont un peu plus blancs. Ca n'arrange pas nos affaires.
Quelques animaux nous rendent visite : des oies, des huppes faciées, des lagopèdes locaux(corps gris, tête orangée), 3 chevaux, apparus à Kyangdam nous ont suivi jusqu'ici.
Dénivellée +510 m; - 405 m / distance 24 km / 6h00

J9 - 26 juillet - Uli => Uli
Réveil 6h00, petit déjeuner 6h30, nous plions la tente. Tiens ! où sont les chevaux ? Le horseman, parti vers le fond du vallon revient bredouille. Nous passerons les détails d'une journée maussade, perdue à attendre que l'on retrouve les chevaux. Le guide part dans une direction, le horseman dans une autre, le cook le suit une demi heure plus tard et, miraculeusement, tout le monde revient en même temps du même endroit en poussant les chevaux. Il est 13h00, trop tard pour attaquer l'étape suivante, surtout qu'ils n'ont pas encore démonter leur tente.

IMG_0466
entre deux averses, en attendant les chevaux

Le moral est en berne.
Je râle pour ce jour perdu qui était notre réserve pour palier le mauvais temps. J'engueule le horseman qui laisse les chevaux sans entraves divaguer à nouveau. Il finit par se bouger.
Le soir, pour couronner le tout, le guide nous annonce que leur contrat n'est que de 15 jours, pas 16. Il ne faut donc pas envisager 2 jours pour le Chamser.
Je râle encore, et dit que nous fairons le programme, et qu'ils se débrouilleront avec l'agence à notre retour.

J10 - 27 juillet - Uli => Shukulé
Il fait un temps moyen. Difficile d'avancer sereinement avec la discussion d'hier. Si nous faisons le Chamser en 2 jours, nous n'avons plus de jour de réserve, et ça, c'est très embêtant. Le faire sur un jour est un peu utopique : 5000 => 6600 en une fois ! Bigre, avec un décalage de 3500m vers le bas, ce n'est pas un problème, mais là je n'y crois pas trop !
Bref, nous montons vers le Thyong la. C'est plat, plein de cailloux, la trace n'est pas très bonne. Mais nous trouvons un passage plus court, un petit vallon avant celui indiqué sur la carte et nous sortons un col sympa  situé à mi-chemin entre le Thyong la de la carte et le point coté 5390(5278 - GPS 0830298/3643651).

IMG_faux_thyong_la
La sortie au col se fait sous la neige.

On débouche sur le plateau des Kiun tso. Il y a du monde. Des tentes de bergers et des bergers, quelques 4x4 pour les ravitailler et des troupeaux de Yacks. Beaucoup.
C'est grand, c'est plat. nous traversons à flanc, en suivant la cote 5100 environ.

IMG_0480

IMG_0181

Où allons nous trouver de l'eau ? Dans le torrent. Le problème est le même qu'à Korzong Phu, l'eau est polluée par les troupeaux. On la fait bouillir pour la cuisine, nous y rajoutons des pastilles de micropur pour la boire. C'est un peu gonflé mais nous n'avons rien d'autre.
Le camp est installé(5082) près du gros torrent qui descend du Chamser, pas très loin de sa sortie de la gorge.
Le soir il pleut fort.
Dénivellée +800 m; - 335 m / distance 20 km / 7h00

J11 - 28 juillet - Shukulé
Il a bien plu cette nuit. Au lever du jour il ne fait pas beau, il pleut un peu.
Grasse mat. Nous nous levons vers 7h30. Compte tenu de la météo, nous ne nous engageons pas pour faire un camp d'altitude. Et nous voulons garder notre jour de rabe pour passer le Sumdo La. Nous fairons juste une reconnaissance. Nous prenons quand même piolet et crampons.
A 8h30, départ vers le Chamser. Le plafond est très bas, on ne voit pas comment sont les vallons. Dans l'embouchure de la gorge nous prenons le vallon de droite. De petits torrents d'eau claire nous permettent de changer notre eau et de boire plus sereinement.

                         IMG_0188            

Le temps ne s'arrange pas. Mais comme le vallon est facile, qu'il y a peu de chance de s'égarer, nous  continuons.

IMG_shukule_sud
Passage sous l'énorme face Sud du Shukulé, un grand triangle de cailloux à 30° moyen, sans faiblesses sur 800 m de haut si j'en crois la carte.

Nous atteignons le glacier et montons jusqu'à un large col peu marqué qui donne accés au plateau sommital. C'est comme au MentoK. 5 à 10 cm de neige et glace granuleuse dessous. Ce n'est pas raide du tout. Le guide traîne. Il n'a rien pris à manger, pensant que nous rentrerions vite. Nous lui donnons des barres.
Au col, le sommet du Lungser nous tend les bras. Martine dit "On continue ?". Las, les nuages sont là, le plateau est grand, et là on peut se pommer. Et quand je dis : "Il est 14h30, il fait un temps dégueulasse, on est à 6000, il reste 6 km et 600 m de dénivelée pour le sommet et après il restera 15 km et 1500 m de descente !", elle conclue raisonablement que finalement ça ira comme ça pour aujourd'hui.

IMG_chamser
au bout du plateau, le Lungser Kangri*

IMG_0193
alt. 6000. A droite la face sud du Shukulé

Au dessus d'un lac jaune, un vallon s'enfile. C'est plus raide, caillouteux et ça doit mener à un col avec un passage certainement possible vers l'Ouest et le Nord du Lac Tsomoriri.
Nous redescendons  sous un ciel menaçant.
Dénivellée +870 m; - 870 m / distance 18 km / 8h30

J12 - 29 juillet - Shukulé => Nima
Ila neigé hier soir, de gros flocons bien lourds. Il a plu beaucoup cette nuit. La tente a pris l'eau. Ce matin le ciel est chargé, la neige assez basse(5500 - 5600).
Nous partons pour une longue traversée pour rejoindre Nima. Entre 2 nuages nous apercevons la face Nord du Shukulé, grand triangle de neige plus alpin que le Chamser.

IMG_0507
le versant Est du Shukulé

IMG_0536
enfilades de versants Nord : le plus blanc est le Shukulé

IMG_0515
Larma La : tout au fond, Nima

L'itinéraire n'est pas très simple. Il faut suivre la piste 4x4 et la quitter dans une épingle(petit cairn) pour rejoindre un gros torrent issu du Shukulé, délicat à traverser, où on la retrouve. Ce vallon est complètement instable, de gros blocs surplombent la route. Nous ne traînons pas.

    IMG_0520      IMG_0526

A la sortie du défilé, il faut quitter la route pour traverser à niveau des talwegs qui conduisent directement à Nima sans faire le tour indiqué sur la carte(pour info nous sommes passés au point GPS 0829969/3665957, alt 4755).

IMG_nima_1
l'itinéraire de la carte doit faire le tour du triangle beigepour revenir à gauche. Ca rallonge.

A Nima(4540), 14h00, personne. Soleil. Nous faisons tout sécher.

IMG_nima_2

Nous apercevons l'arête Est du Chalung(6500) qui nous met des fourmis dans les jambes. S'il pouvait faire beau et qu'on fasse au moins celui la.
A 17h00 il pleut, très fort, la haut, le col blanchit.
Dénivellée +240 m; - 715 m / distance 19 km / 6h00

J13 - 30 juillet - Nima => Sumdo La
Il a encore plu dans la nuit. Temps nuageux. De la pluie et de la neige vers 11h00, comme d'habitude.
Un peu de plat au départ puis la montée devient régulière. On ne parle plus de distance, mais de dénivellée et ça, nous préférons. L'itinéraire est évident. La trace est bonne jusque sous le col.

IMG_0203

Les derniers 100 m se font dans un pierrier fin peu stable. Les chevaux en bavent, nous profitons de leur trace qui a un peu stabilisé les graviers. Au col(5780), il fait presque beau. L'arête du Chalung est sympa et nous fait envie. La face nord est plus raide, avec quelques crevasses et séracs(pas très gros). Nous installons le camp; le horseman descend les chevaux sur un pâturage côté Sumdo 300 m plus bas.
Le temps se dégrade à nouveau. D'énormes nuages sombres nous inquiètent. Si tout ce qu'ils contiennent nous tombe dessus dans la nuit, on ne va pas rigoler.

IMG_0569
le Sumdo La et la face Nord du Chalung

Dénivellée +1140 m / 5h30

J14 - 31 juillet - Sumdo La => Sumdo Gongma
Reveil à 3h00. La tente est à peine givrée. Il fait nuit noire. Le ciel est nuageux, pas une étoile. Nous partons pour l'arête Est en traversant le col et rejoignons la neige. Il fait tellement noir que, sans frontale, on distingue à peine la neige des rochers. Nous commençons à gravir la pente et sortons sur l'arête. Puis le vent se lève et il se met à neiger. Nous décidons de faire demi tour.
Au lever du jour, le temps est bouché, on voit à peine le sommet, seulement la moitié de l'arête. Il a neigé.

IMG_0578

Nous plions le camp et entamons notre dernière descente pour rejoindre le village sous Sumdo Gongma(4550). Champs de blé vert tendre qui contraste avec la caillasse rousse de ces derniers jours.

IMG_0593

Le village est petit, une école, pas de commerces qui sont un peu plus bas dans la vallée, à Sumdo. Chacun vaque à ses occupations. Ecoliers, commerçants à cheval, résidents...
Le camp est installé sur de l'herbe épaisse entre la route et le torrent. Il y a une redevance à payer.
C'est le point de rendez vous avec le taxi qui arrivera le soir ou demain matin.
Dans la soirée il se met à pleuvoir.
Dénivellée -1185 m / 14 km / 3h15

J15 - 01 août - Sumdo => Leh (via Mahe)
Il a plu une grande partie de la nuit. Le soleil apparaît et il fait grand beau mais frais. Nous apercevons le col, il est bien blanc.
Nous faisons tout sécher et rangeons une dernière fois la tente.

IMG_0596

Finalement, nous avons été chanceux, il n'a beaucoup plu que la nuit. De quoi nous plaignons nous ?
Le taxi arrive vers 11h00.

IMG_fin

Nous sommes au quinzième jour, il n' ya plus rien à manger.
Nous avons marché 186 km et monté et desendu 6800 m de dénivellée.
Les bagages sont chargés et c'est parti.

La route le long de l'Indus est impressionante. A gauche, proximité du fleuve à gros remous, à droite parois rocheuses d'une stabilité plus que douteuse, passages de gué  à fort débit.

IMG_indus
la route longe les rochers

Après Upshi un glissement de terrain bloque les camions. Seuls les 4x4 passent en faisant un détour assez long en dehors de la route.
Après 6h00 de chaos et une crevaison, arrivée à Leh. Entiers.
Hôtel, douche réparatrice, bières et restau.