Avion : Nous avons fait nos réservations début mars.
le vol international : internet reste LA façon de comparer les prix. Comparez aussi la durée, le nombre d'escales. On a parfois des billets moins chers, mais en mettant le double de temps. A méditer.
Pour nous ça a été Delta Airlines qui a été le meilleur rapport prix-durée-dates.
le vol intérieur : si possible, préférer JetAirways à Indian Airlines où les militaires peuvent plus facilement réquisitionner votre place au dernier moment.
Réserver vos places dans le premier avion du matin, à l'aller comme au retour, c'est celui qui à le plus de chance de partir. Ca veut dire qu'il faut réserver longtemps à l'avance. Nos places étaient réservées début mars.
A Leh, arriver à l'aéroport plus tôt que d'habitude.

La durée : Il faut de la marge, de la marge et encore de la marge. Un orage, une route coupée, sont imprévisibles et les délais de remise en état sont inconnus. On vous dit 2h00, ce peut être 2 jours, on vous dit demain et 2h00 plus tard c'est réglé. les gens sont très courageux, mais ils font avec les moyens qu'ils ont.
Sur un treck comme le nôtre, pas beaucoup de raccourcis possibles. Si on veut faire le projet, il faut s'y tenir. Si on ne le tient pas, il faut avoir envisagé quelques solutions de rechange de façon à ce qu'il reste attractif.

Agence de treck : Vu de France, c'est le point délicat car on ne peut pas vérifier et une fois sur place il est trop tard. Pour un treck comme le nôtre, hors des sentiers battus, il faut choisir une agence qui a l'habitude des expés. Lui dire exactement les objectifs, le programme.
J'en ai consulté une dizaine, les prix variaient du simple au double, avec des réponses farfelues malgré mon descriptif. J'ai choisi celle qui me paraissait la plus simple.
Nous avons fait travailler DREAMLADAKH. Bons contacts au téléphone. Quelques échos nous en disaient du bien. Oui, bien, mais peut faire beaucoup mieux.

Problèmes rencontrés : Mon impression est que cette agence est bonne sur les trecks connus, courus. Elle n'a pas su préparer ce que nous voulions et que j'avais décrit dans un programme au jour le jour. Nous le lui avons dit. Le "guide" était bien trop jeune, à mon avis incapable d'assurer l'imprévu, de travailler avec nous. manifestement il était inquiet de nous voir au dessus de 6000 sans autorisation. Il nous a sysématiquement mis des bâtons dans les roues tout au long du treck, particulièrement à l'approche des ascensions : omission d'indications, pas de discussion, revenant sur des points discutés et entérinés en changeant d'avis. Nous en avons discuté avec lui de nombreuses fois durant ces 15 jours, sans obtenir de changement de sa part. Les raconter ici serait trop long, mais il nous a fait une "vacherie" par jour.
Choisir l'agence sur place est difficile. Pour un treck reculé, il faut qu'elle aie le temps de s'oragniser. Les communications ne sont pas faciles dans ce pays.
Je suis d'accord avec Paulo. Cette région se prête bien à un séjour en autonomie, en ralliant Korzok directement et en prenant un horseman local pour l'approche finale. Mais il faut prévoir une bonne semaine à Leh pour les courses et le taxi car il y a du monde et si on n'a pas de chance on aura peut être du mal à trouver.

L'acclimatation : Prévoir au moins 3 jours. On se croit bien à Leh, mais le treck démarre et ne redescend plus en dessous de 4600, avec une nuit à 5200 le jour 2. Je vous assure que ça secoue. L'acclimatation à Leh ? 1/ pas de bière - 2/ du repos - 3/ des petites marches tranquilles, le 2ème jour le Château en montant tranquillement, les temples, etc...Le 3ème jour, une ballade en taxi et une marche en altitude avec redescente à Leh. 4 ou 5 jours sont l'idéal. Un petit tour dans la vallée de la nubra doit être sympa. Mais il faut avoir le temps.
Ne pardons pas de vue qu'un problème de MAM à Gyama Barma(par exemple) peut être grave. Il faut être très prudent si on n'a pas l'expérience.

La carte :  Nous avons utilisé la carte Olizane "ladakh-Zanskar - SUD".
Les courbes de niveau sont un peu palotes.
Les tracés de sentiers approximatifs, et il manque des raccourcis qui figurent sur le guide. Notamment la montée au Kyamayuri La et la traversée sous le Tso Moriri qui est complètement fausse.
A noter que juste après le Tso Kar, les coordonnées GPS changent de zone. Pour avoir une lecture directe GPS - carte - GPS, il faut faire une correction et passer en "grille UTM utilisateur".
J'ai entré les données suivantes :
origine longitude : E 075° 00
échelle : 1
erreur longitude : +499884 m
erreur latitude : -1473 m
Après vérification sur place, ça a donné de bons, voir très bons résultats.

La santé : A Leh, pas trop de risques. Nous avons quand même évité tout ce qui est salade, fruits non pelés ou crus. Bu que de l'eau en bouteille ou du thé.
En treck, les pâturages, fortement pollués par les excréments des animaux des troupeaux, sont les lieux de campement. Nourriture pour les chevaux oblige. Pour le cook, "no problem" on fait bouillir. Oui, mais à 4600 ou 5200 l'eau ne bout pas à 100°C. Et son filtre en plastique à 5 roupies ne filtre rien à part les brins d'herbe.  Donc ce n'est pas terrible. Ne pas oublier aussi que les torrents grossissent brusquement entre 14 et 15h00, conséquence de l'echauffement solaire. L'eau à peu près claire devient boueuse et totalement imbuvable. Prévoir un filtre à eau. Demander conseil à un  médecin sur ce qu'il faut prévoir et l'imposer à l'équipe cuisine. Nous sommes passés au travers des problèmes, mais ce n'est pas une référence, juste peut être un coup de chance ?

Les hôtels et les restos : Leh est largement pourvu. Prudent, nous avions réservé un classe A(petite équivalence à 2* ?). Je pense que l'on peut trouver de très bonnes guest house. Il y en a plein mais il y a aussi beaucoup de monde. il faut chercher et avoir un peu de chance.Au niveau resto, on mange très bien pour pas trop cher. Entrée+poulet tandoori+bières pour 2 entre 8 et 10 euros. bien sûr, il ya bien moins cher. Question de goût.

A noter que le courant électrique est distribué avec parcimonie. Il ne faut pas grand chose pour qu'il soit coupé. Quand on vous propose une chambre, demandez où est le groupe électrogène(tout le monde en a un) et choisissez en une à l'opposé.

L'isolement : En cas d'incident, si c'est grave et sauf téléphone satellite, le déclenchement des premiers secours est à 2 jours de cheval au moins. Si ce n'est pas trop grave, rejoindre un point d'évacuation mécanisé sera aussi à 2 jours de cheval.

Ascensions : du côté des Mentok, voir le site de Paulo(http://www.paulo-grobel.com/05_expes/Fiches_PDF/FT_cr_tso_moriri_2006.htm). De nombreuses ascensions sont possibles, pas très dures. Quelques couloirs raides et encaissés doivent être faisables, mais peut être un peu plus tôt en saison car le rocher ne semble pas terrible et ça doit parpiner(surtout en face Nord Est où nous avons eu très chaud). Quelques belles faces nord
                   du côté du Chamser : malheureusement, le mauvais temps et nos problèmes avec le guide nous ont empêché de bien voir. Mais il y a plein de choses à faire en rayonnant à partir de Shukulé.
Il y a de quoi occuper du monde pendant 15 jours sans problème.

Le treck : Là, c'est mitigé. C'est beau, OK; c'est immense, OK ; il n' y a personne, OK ; mais 15 jours de ça c'est un peu trop pour nous. Il nous a manqué des sommets, de belles faces glaciaires à contempler. Par contre ceux qui aiment les longues marches sans trop de grimpettes, les grands espaces vides et pas la foule, seront comblés par cet itinéraire. Ca à quand même une sacrée gueule.

Les gens : La communication est difficile. Ce sont des nomades. Nous aurions aimé que notre guide nous aide au contact.
Nous avons croisé plus de Kiangs que de bergers.

Coût :Pour 2 personnes, tout compris, en € :
Avion : 2067+515=2582 €
Agence de treck :  1660 €   (20 jours incluant tous les hotels BB classe A, le treck complet, trajets taxi, nouriture et logistique, les transferts aéroports, le taxi des jours de visite des monastères, cela représente 40 €/jour/pers, 3 agences tournaient autour de ce montant)
Divers : 570 € pour les souvenirs, les pourboires, les restos, les douceurs...etc
parking à lyon 60 €
Soit un total de 4872 € pour 2 pour 24 jours de voyage.